histoiredefrance.info - Accueil

 

  

 


 Recherche [(#FORMULAIRE_RECHERCHE)]



=0}{par date}{inverse}{0,1}> Dernière mise à jour :
[(#DATE|nom_jour)] [(#DATE|affdate)]


histoire de france
histoire de france

 

 



"Je vous mettais à mes pieds, c’est moi qui suis aux vôtres !"

Voltaire avait des méprises fréquentes et plaisantes.

Il prit l’accordeur de clavecin de sa nièce pour son cordonnier. Après quantité de méprises, lorsque cela s’éclaircit :

— Ah, mon Dieu, monsieur ! un homme à talents. Je vous mettais à mes pieds, c’est moi qui suis aux vôtres.


Dans la même rubrique
  • Gérard de Nerval et les cloportes
  • "Sire, si vous grâciez le meurtrier de mon époux, grâciez aussi mon fils quand il aura vengé son défunt père !"
  • Un Beauceron chez le barbier...
  • Biron et ses domestiques
  • Chirac frappé d’apoplexie !
  • Paris, l’enfer, le purgatoire et le paradis
  • Le Maréchal de Broglie avait épousé la fille d’un négociant...
  • "A l’abri, Coytier !"

  •  


    GRATUIT
    (si vous cliquez tout de suite !)


    "[(#TITRE|supprimer_numero)]"


      Vient de paraître

    [(#LOGO_ARTICLE|#URL_ARTICLE)]

    [(#TITRE|supprimer_numero)]

      Les derniers livres gratuits
  • [(#TITRE|supprimer_numero)]

  •   Les dernières anecdotes
  • [(#TITRE|supprimer_numero)]

  •   Les derniers articles
  • [(#TITRE|supprimer_numero)]

  •   Les dernières biographies
  • [(#TITRE|supprimer_numero)]
  •  

      

    [(#TITRE|supprimer_numero)]   

     [(#TITRE|supprimer_numero)] 

     Copyright © 2004 CPWT - Crédits photos : Archives CPWT - D.R. 

    Vous inscrire sur ce site

    L'espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

    Identifiants personnels

    Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.